"Respire" est un court métrage projeté sur un écran en bandelettes que le spectateur doit traverser afin de rejoindre le spectacle "Parce que la rose est sans pourquoi". Ce dispositif en sas prépare le spectateur à déposer ses propres préoccupations derrière lui, en insistant sur la respiration amplifiée et rapide de plus en plus calme. Les images illustrent cette chasse aux représentations mentales qui bloquent les sensations.

Dans ce dispositif l'écran a été réalisé par Catherine Lippinois, "Corps vivant corps souffrant blessures bandées espoir d'apaisement points de suture sur bande Velpeau".


Artiste pluridisciplinaire, Fanny de Rauglaudre explore tous les médiums qui se présentent à elle pour affiner chaque fois plus son univers poétique où les mots et le spirituel, le partage contemplatif et la quête du Soi se cherchent pour transmettre autant que faire se peut la beauté du monde, qu’elle traque autant dans la nature que dans l'être vivant. Sa matière première, son outil... est elle-même en tant que singularité tendant vers l'universel.
Formée pendant trois ans à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux, elle modèle pendant une dizaine d'années son univers qu'elle cherche à transmettre maintenant via l'écriture, son médium central, l'art thérapie, le théâtre, des expositions ou encore sa présence sur internet.

Pour le spectacle "Parce que la Rose est sans pourquoi", elle accompagne Jany Pons Ballester et Elsa Moulineau de ses textes en prose poétique sur des sujets tels que l'amour, l'autre ou l'inspiration.

RRES FR EN
\E0